Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2021 4 01 /04 /avril /2021 09:56

Pour les amateurs de belle musique, un concert à suivre sur YouTube ou sur le canal TV7 de Vialis.

Le concert a été enregistré la semaine dernière au musée Unterlinden de Colmar devant le célèbre Retable D'Issenheim de Mathias Grunenwald.

 

https://www.musee-unterlinden.com/categorie_oeuvre/le-retable-dissenheim/

 

 

 

Concert du vendredi-saint

En ces temps de crises, deux acteurs culturels importants de la Ville de Colmar mais également du territoire alsacien ont décidé de s’unir et d’imaginer une collaboration inédite et fructueuse : le Musée Unterlinden, d’une part avec sa collection et notamment son chef-d’œuvre le Retable et le Chœur de Chambre de Colmar, d’autre part, ensemble professionnel international parrainé par Mireille Delunsch, l’une des artistes lyriques les plus importantes de notre région.

« Nos deux structures sont, depuis le début de la pandémie, dans l’impossibilité de réaliser leur mission traditionnelle de diffusion de la culture auprès d’un public nombreux. Si, dès l’été, nos équipes ont mis en place plusieurs initiatives afin de ne pas rompre le contact avec le public (dont des streaming), qui furent des succès, l’annulation du Festival de Printemps 2021 nous a conduit à être audacieux et à nous réinventer afin de continuer à proposer des productions musicales à notre public » précise Maître Michel Welschinger, président de la Saison de Musique Sacrée et d’Orgue d’Alsace, association administrant le Chœur et l’Orchestre de Chambre de Colmar-Alsace.

Thierry Cahn, Président de la Société Schongauer, a immédiatement répondu positivement à la sollicitation du Chœur de Chambre de Colmar-Alsace. « Le Musée Unterlinden a su dès le premier confinement au Printemps 2020 ouvrir ses portes à ses visiteurs virtuels, en réinventant l’approche d’une œuvre d’art à travers les réseaux sociaux du musée et son site internet. Nous continuerons et ce, jusqu’à la réouverture du musée, à proposer des contenus permettant à nos publics de rester en contact avec nos œuvres.

La Société Schongauer est ainsi heureuse d’accueillir en ce vendredi Saint le Stabat Mater de Scarlatti, chef d’œuvre de la musique baroque empreint de religiosité et de profondeur, produit pas un ensemble de très haut niveau, devant le Retable d’Issenheim, autre chef d’œuvre de l’Art ».

Renouer avec la tradition colmarienne
Du concert du vendredi Saint

Durant des décennies, et notamment sous l’impulsion d’Albert Raber(président honoraire de la Société Schongauer) la Chapelle du Musée organisa le concert du Vendredi saint devant le Retable d’Issenheim : un moment fort où Musique et Peinture se réunissaient. Ce rendez-vous annuel avait acquis une notoriété internationale, les mélomanes du bassin rhénan se déplaçant pour écouter les grandes œuvres du temps de la Passion interprétées devant l’une des plus saisissantes Crucifixion de l’histoire de la chrétienté.

« Depuis l’agrandissement du musée – nous indique Cyril PALLAUD, directeur du Chœur de Chambre de Colmar-Alsace, il n’est désormais plus possible d’accueillir du public dans la Chapelle pour un concert. C’est pourquoi, avec le Festival de Printemps nous avions imaginé renouer avec cette tradition forte mais en donnant ce concert en l’église Saint-Matthieu. Le festival ayant été annulé, nous tenions trop à ce projet pour baisser les bras.  Est née alors l’idée, de proposer ce concert en captation de la Chapelle du musée : une situation inédite qui nous permet de renouer avec un lieu, une œuvre et une histoire. »

Le Stabat Mater « divin poème de la douleur »

« Notre souhait pour la diffusion de ce concert était de s’entourer d’un média régional de qualité, fortement implanté et spécialisé en musique classique : Accent 4. Afin de correspondre parfaitement au lieu et au format, le programme du concert annulé a été adapté - nous confie Lucie Guati, administratrice de l’ensemble. La Crucifixion de Mathias Grünewald et le jour du Vendredi saint sont des « figures obligées » qui orientent nécessairement notre programmation vers des œuvres musicales sacrées écrites sur ce sujet. Le choix d’un Stabat Mater, ce « divin poème de la douleur » selon Bellini . qui n’est autre que le fil rouge de la saison 2020/2021 du Chœur de Chambre de Colmar s’est imposé comme une évidence. »

Domenico Scarlatti, cet inconnu

Cela pourrait paraître assez incroyable qu’au 21e siècle encore, de vastes zones d’ombre puissent exister autour de la vie de l’un des plus grands compositeurs du 18e siècle que fut Domenico Scarlatti. Pourtant, c’est le cas : la majorité de ses œuvres ont été détruites lors du tremblement de terre de Lisbonne en 1755 et quasiment aucun autographe ne nous est parvenu. Mondialement connu et reconnu pour ses sonates pour clavier, sa musique sacrée n’est que très rarement jouée et si elle peut paraître conservatrice, une œuvre fait figure d’exception : son Stabat Mater. Influencé par celui d’Agostino Steffani mais également par celui de son père, Alessandro Scarlatti et, bien entendu par celui de Pergolèse, le Stabat Mater de Domenico est un chef-d’œuvre d’architecture vocale. Écrit pour 10 voix traitées comme 10 personnages d’un opéra sacré qui discourent sans hiérarchie spécifique, ce Stabat concentre un équilibre savamment dosé entre référence au style ancien et recherche du mouvement baroque.

10 grandes voix pour une grande œuvre

Entre finaliste entre autres du concours Voix Nouvelles, du concours de Bordeaux ou encore du concours Nadia & Lili Boulanger, diplômés des CNSM de Lyon, Salzburg, Cologne, Tokyo, Darmstadt ou anciens membres de l’Opéra-Studio ONR, les 10 chanteurs du Chœur de Chambre de Colmar-Alsace constituent le fleuron de l’art lyrique du bassin rhénan. Placés sous la direction de Cyril Pallaud, Estelle Gerthoffert assurera la basse continue à l’orgue-coffre.

« Être audacieux »

Musique & peinture

Pantxika de Paepe, directrice du musée a sélectionné plusieurs œuvres représentatives issues des collections du musée, en lien avec la thématique du Stabat Mater en couvrant toutes les périodes stylistiques et allant, ouvertement, jusqu’à l’art contemporain. En introduction au concert, la directrice éclairera ainsi la thématique même du Stabat permettant au public de mieux comprendre comment l’œuvre de Scarlatti s’intègre pleinement dans un contexte socio-historico-artistique.

Infos pratiques

Diffusion le 2 avril 2021 sur Accent 4 & la chaîne youtube de l’OCC
Accès libre. www.oc-colmar.eu  contact@oc-colmar.eu
Suivez le projet sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram de l’ensemble.

chapelle du musée renfermant le retable d' Issenheim( photo Wikipédia )

chapelle du musée renfermant le retable d' Issenheim( photo Wikipédia )

Bonne écoute...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Regine 02/04/2021 09:03

Merci beaucoup pour l info ! Joyeuses fêtes de Pâques à tous !